Fin 2013 et 2014

L’année 2013 est sur le point de se terminer. J’ai certes participé à peu d’épreuves cette année, mais j’ai néanmoins réalisé un volume kilométrique plus important que d’habitude avec 1241 kms au compteur.

La seule véritable épreuve à laquelle j’ai pris part, à savoir le marathon des vignobles d’Alsace me laisse un souvenirs mitigé. J’ai adoré le parcours, mais mon temps final impacté en grande partie par la chaleur ternit un peu le tableau. Le semi de Lille de cette année reste pour moi anecdotique car je m’y suis présenté sans aucune préparation. Le dernier point positif à mentionner pour cette année concerne l’absence quasi totale de blessure.

Pour 2014, j’ai un peu plus d’ambition. Je compte notamment m’aligner après plusieurs années d’abscence(dont l’édition 2010 pour cause de blessure!) au marathon de Paris le 6 avril prochain. Mon meilleur temps sur le parcours date de 2008 avec un modeste 3h18. Je partagerai certainement mon plan marathon prochainement.

marathon paris 2014

Je prendrai également part au semi de Paris un mois plus tôt mais je suis conscient que je ne pourrai pas y performer en raison d’un stage de natation prévu quelques jours avant.

Pour la deuxième partie de 2014 rien n’est encore décidé, soit je continue sur ma lancée semi et marathon, soit je retourne faire un petit tour en montagne, ou dernier option… si je déménage je pense que je prendrai part à mon premier triathlon.

Saintelyon J-5

Voilà à 5 jours du départ qui aura lieu samedi minuit, un petit bilan de ces dernières semaines. La préparation a été assez correcte avec VMA et sorties longues (maximum 2h15), j’aurais peut être dû accentuer ces dernières mais je n’ai pas les terrains adéquats pour réaliser de la rando-course. Coté physique, mis à part une petite déchirure derrière la cuisse gauche tout va bien, j’espère que cette dernière semaine où je vais lever le pied va permettre d’arranger les choses. Je posterai certainement mon plan de préparation une fois la course passée.
Coté parcours, la neige et des températures très froides sont annoncées en haut des mont lyonnais (-6°), ce qui devrait rendre les choses encore plus « épicées ».